Une mangeoire dans le jardin

UNE MANGEOIRE : POUR QUOI FAIRE ?

Mésange bleue - © Serge SouteyratLes premières neiges ou gelées, les premiers frimas transforment la vie des oiseaux de nos jardins en véritable parcours du combattant ! En effet, les basses températures les obligent à une dépense accrue en énergie. La présence de neige ou de glace entraîne une raréfaction de la nourriture, et la diminution des jours abaisse la possibilité pour la gent ailée de trouver de quoi s’alimenter.

Télécharger le livret « Mangeoires pour oiseaux des jardins ».

Réaliser une mangeoire

Pour venir en aide aux oiseaux, vous pouvez confectionner facilement des mangeoires pour oiseaux avec un matériel simple : une planche et un clou, une boîte de lait, un pot de fleur ou une noix de coco, une bûche avec une écorce…

Il existe différents types de mangeoires : plateau, à trémie, support fruits et boules de graisse, distributeur automatique…

Quand nourrir ?

La LPO préconise un nourrissage seulement durant la mauvaise saison, en période de froid prolongé. Il est donc souhaitable de ne pas commencer à alimenter les mangeoires avant les premières rigueurs de l’hiver… les oiseaux sauvages deviendraient alors dépendants de l’homme.

Dès que les beaux jours reviennent, pensez à stopper le nourrissage et à enlever les mangeoires. En effet beaucoup d’oiseaux deviennent insectivores à cette saison et il faut éviter de créer une relation de dépendance vis-à-vis des jeunes oiseaux qui doivent apprendre à se nourrir par eux-mêmes.

Quelle nourriture mettre, à quelle fréquence ?

Le choix de la nourriture est également vaste : graines de tournesol, avoines, millets, pommes sauvages, graines de pastèque et de courge, matières grasses…

Il est important de ne pas mettre d’aliment salé et de disposer une écuelle d’eau propre.

Il est conseillé de nourrir à fréquence régulière, par exemple tous les matins.

Quel emplacement ?

Préférez un endroit abrité des intempéries et plutôt ensoleillé, bien dégagé pour que les oiseaux puissent surveiller l’arrivée des prédateurs (chats…), mais suffisamment près d’arbres où ils pourront se percher. Placez-là de façon à pouvoir facilement observer les allées et venues de vos hôtes depuis une fenêtre.

Pour aller plus loin

Enquêter dans son jardin.

Acheter un nichoir ou une mangeoire à la LPO.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail