Faucon pèlerin – Caméra en direct à Châteauneuf

Le Faucon pèlerin Châteauneuf en direct Saint-Chamond en directPose de nichoirs

 Bienvenue sur le direct du nichoir à Faucons pèlerin de Châteauneuf

Avec l’aimable participation de :

La saison 2022 au fil des jours :

Mardi 17 mai 2022, 11h24 , premier décollgae , réussi ! :

Depuis quelques jours on sentait de plus en plus d’agitation dans le nichoir, avec 4 jeunes fauconneaux entièrement débarassés de leurs derniers duvets blancs,  battant de plus en plus des ailes et sautillant sur la plateforme, comme s’ils étaient pressé de goûter aux grands espaces : et ce mardi matin 17 mai, à 11h 24 mn et 13 s exactement, un des quatre poussins a enfin fait le grand saut !

Tout à fait volontairement et pas du tout comme l’an dernier, où les quatre jeunes oiseaux de la nichée avaient tous été emportés du nichoir à quelques jours d’intervalle par des rafales de vent ! Sans dommage pour trois d’entre eux, mais avec une issue fatale pour le dernier, très gravement blessé aux pattes dans sa chute.

Quelques dates pour rappel : ponte du premier oeuf dans le nichoir de Chateauneuf en 2022 le 23 février ; première éclosion le 4 avril, soit environ 6 semaines plus tard ; et donc premier décollage ce 17 mai, soit encore 6 semaines plus tard.

Sur ce même nichoir le premier décollage avait eu lieu le 16 mai en 2019, le 12 mai en 2020 et le  16 mai en 2021 (un décollage involontaire) . Une belle régularité temporelle pour ce couple de Châteauneuf, qui depuis plusieurs années amène régulièrement quatre jeunes jusqu’à l’envol.

Les 3 autres membres de la fratrie, si l’on se réfère à nos données des années précédentes, devraient eux aussi prendre leur envol dans les 3 ou 4 jours qui viennent. Mais tous devraient encore continuer à fréquenter régulièrement le nichoir pendant environ deux mois, période au cours de laquelle les parents continueront à leur apporter des proies, tout en leur apprenant à chasser les oiseaux en vol…

Vendredi 22 avril 2022, 10h30 :

A 10h 30 ce vendredi 22 avril, la femelle rapporte à l’aire une proie peu habituelle : un Geai des chênes, un oiseau de taille moyenne de la famille des corvidés, déjà bien plumé , mais néanmoins encore reconnaissable à son duvet beige et à quelques petites plumes striées bleues et noires qui ornent l’aile de cette espèce. Quelques heures plus tard, vers 13h30 un second Geai des chênes, lui aussi en partie plumé, est apporté à l’aire et aussitôt dévoré par les quatre poussins. Hasard ? Ces derniers jours, les observateurs de la LPO de Drôme-Ardèche, qui comptent actuellement les migrateurs dans la vallée du Rhône (au col de l’Escrinet et sur le site de Pierre-Aiguille notamment) ont enregistré une forte vague de migration vers le Nord de…Geais des chênes! Nos Faucons pèlerins de la vallée du Gier auraient-t-ils tiré parti de cette manne migratoire temporaire ? 

Vous pouvez retrouver la saison 2021 en images en cliquant ici.

 Vous pouvez retrouver la saison 2020 en images en cliquant ici.

Vous pouvez retrouver la saison 2019 en images en cliquant ici.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail