Faucon pèlerin – Caméra en direct à Saint-Chamond

Le Faucon pèlerin Chateauneuf en direct – Saint-Chamond en direct – Pose de nichoirs

Bienvenue sur le direct du nichoir à Faucons pèlerin de Saint-Chamond

Avec l’aimable participation de :

La saison 2022 au fil des jours :

Mercredi 18 mai 2022, 9h59 :

nouvelle scène confirmant le comportement anormal du mâle depuis plusieurs semaines : celui-ci ne semble plus chasser, laissant cette tâche capitale à la seule femelle du couple, et il passe de long moment inactif au nichoir. Mais dès que la femelle arrive au nichoir avec une proie pour nourrir l’unique poussin survivant, le mâle arrive de suite derrière elle et lui quémande de la nourriture . Voire parfois s’empare de force des carcasses pour les consommer…

Ce comportement étrange est-il en relation avec le plumage endommagé de son aile droite (bien visible ici sur cette photo) , qui l’empêcherait de chasser, ou du moins réduirait fortement ses performances de chasseur ?  Probable, car normalement en période d’élevage des jeunes, les mâles Pèlerins chassent pratiquement en continu pour nourrir leur femelle et leur nichée. Est-ce aussi la raison de l’affaiblissement  d’un des deux poussins , le nombre d’apport de proie réduit depuis plusieurs semaines ayant entrainé une issue fatale ? Possible…

A noter au passage que depuis quelques temps les internautes qui suivent les images de nos caméra sur Youtube ont donné des noms à cette famille de Pèlerins : la mâle a été surnommé « Shrek » , la femelle « Fiona » et le poussin , unique survivant de la nichée de deux a été baptisé « Survivor »…

Jeudi 5 mai 2022, 15 h 15 :

Lors d’une de ses pauses sur la plateforme du nichoir, le mâle montre une de ses particularités physiques : le doigt médian de sa patte gauche est amputé de moitié ! Malformation de naissance ? accident survenu lors d’une capture de proie ? cette situation parait en tous cas ancienne. Sa serre gauche ne porte donc que 3 griffes au lieu de 4.

Par ailleurs ce mâle présente aussi depuis quelques jours une petite plume endommagée (systématiquement désalignée et retournée) à son aile droite, au niveau du « coude » , qui ne correspond pas en fait au coude mais plutôt au poignet de l’oiseau.  Ceci peut paraitre un détail, mais compte tenu des performances extraordinaires de ces prédateurs de haut vol, avec des piqués de chasse à plus de 300 km/h ajustés au centimètre près, la moindre imperfection du plumage peut diminuer le « rendement » lors de la chasse et augmenter significativement le nombre des échecs dans les captures de proies…

Mardi 3 mai 2022, 9 h 17 :

Lors d’une des rares apparitions des poussins, qui commencent tout juste à se déplacer dans le nichoir en marchant sur leurs tarses, on remarque une forte différence de taille entre les deux oisillons, pourtant nés presque en même temps. Cet écart pourrait s’expliquer par les faits que les deux poussins ne sont pas de même sexe : les femelle Faucon pèlerin sont en effet plus corpulentes que les mâles, d’un tiers environ à l’âge adulte. Et cette différence, comme nous l’ont montré les images de nos caméras depuis plusieurs années, est visible assez tôt au sein des nichées…

Samedi 23 avril 2022, 7h38 :

Alors que la femelle, qui vient de se lever du nid, procède à quelques étirements d’ailes sur la plateforme avant de s’envoler , le mâle monte la garde à l’intérieur du nichoir. Et on devine à gauche, s’agitant dans la pénombre pendant plusieurs minutes, deux petites boules de duvet blanc : les poussins, nés il y a quelques jours seulement, soit deux semaines environ après leurs « cousins » de Châteauneuf, ce qui correspond parfaitement au décalage enregistré dans les dates de ponte. Comme l’an dernier donc, ce couple de Faucons pèlerins Saint-Chamonais n’aurait produit que deux jeunes, alors que celui de Châteauneuf , installé depuis plus longtemps, en élève très régulièrement quatre chaque année…

Vous pouvez retrouver la saison 2021 en images en cliquant ici.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail