Aider et accueillir le hérisson

Intégralement protégé en France au titre de l’article L411-1 du code de l’environnement, de nombreuses menaces pèsent malgré tout sur lui : collisions routières, intoxication et empoisonnement par les granulés anti-limaces, noyade, tondeuses à gazon, blessures causées par les animaux domestiques… Il est également impacté par la fragmentation des milieux et la régression des habitats et des ressources alimentaires, ayant du mal à faire face aux modifications induites par les activités humaines.

Hérissons © Christian Bouchardy
Quelques conseils pour l’aider et favoriser sa présence :
  • Ne pas brûler les tas de feuilles et de branches, en particulier d’octobre à avril, ils pourraient abriter un hérisson en train d’hiberner.
  • Installer un gîte : Le hérisson d’Europe n’est pas très exigeant. Une simple caisse retournée avec une entrée de 15 cm de large suffit à l’accueillir. Recouvrir la caisse de branchages et de feuilles mortes pour une meilleure isolation et plus de tranquillité. Ce gîte devra être installé dans un endroit calme, à l’abri des vents dominants, de l’ensoleillement direct et de la pluie (sous une haie, contre un mur), l’entrée orientée si possible au sud-est. Ne mettez rien à l’intérieur du gîte. Laissez le hérisson apporter lui-même les matériaux pour la construction de son nid.
  • Stocker un tas de bois contre un mur, avec un espace dessous pour installer un nid ;
  • Créer des passages et maintenir les zones de circulation
  • Planter des haies champêtres, elles fournissent abri et matière première pour confectionner le nid ;
  • Privilégier une végétation diversifiée
  • Cultiver un potager, le hérisson en est un auxiliaire indispensable pour éliminer les invertébrés indésirables ;
  • Faire un tas de compost, il constituera une source de chaleur et de nourriture abondante pour les jeunes ;
  • Installer une cabane de jardin, le hérisson pourra se glisser dessous. Elle procurera un abri étanche idéal pour mettre les petits au monde ;
  • Aménager une rocaille avec des espaces creux, pour farfouiller, chasser et se cacher ;
  • Laisser les vieilles souches d’arbres creux, elles sont riches en insectes ;
  • Procurer au hérisson des endroits abrités de la pluie et du vent, comme des dessous d’escaliers.

Si vous trouvez un hérisson blessé dans la Loire, contactez le Centre de soins pour mammifères sauvages.

En savoir plus sur le Hérisson.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail